Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Décrypter les murmures

Du 11 mai au 18 juin 2022

Sandra Tremblay

Dans ce monde de bruit et de vive allure, quelle place y a -t-il pour les processus de création lents, les murmures, les non-dits, l’intuition et les prises de consciences intimistes ?

Depuis plus de dix ans, je m’investis dans des recherches visuelles à la croisée des arts visuels et des arts de la scène. Mes tableaux peuplés de personnages habitants des lieux symboliques, font effet de miroir à quiquonque sait ouvrir ses sens. Des ambiances théâtrales sont établies par des compositions ludiques.

Cette exposition est un mélange de tableaux du corpus nommé L’Aléatoire orchestré, traverser l’imaginaire inspiré des témoignages d’artisans des arts de la scène et du corpus récents Les autotéliques, qui évoquent la graphie de l’inconscient. 

Mes recherches sur les coulisses des arts de la scène relèvent l’existence de parallèles entre les effets d’éclairages présents sur scène et les clair-obscurs de questionnements existentiels intimistes. Dans les deux cas, on y observe des apparitions, des disparitions, des disproportions, des contrastes, de la transparence, de la pénombre, de la luminosité.

Commissaire

Suzanne Pressé

Au cours de sa vie professionnelle, l’historienne de l’art Suzanne Pressé a assumé les responsabilités de conservatrice au Musée des beaux-arts de Sherbrooke (1997-2007), de chargée de cours au programme du certificat en arts visuels (2005-2018) et de coordonnatrice des expositions à la galerie d’art Antoine-Sirois de l’Université de Sherbrooke (2007-2020). Retraitée de l’Université, elle est commissaire indépendante