L’homme gris

vendredi 14 septembre 2018

20 h 00


La troupe de théâtre en résidence Artdramus Productions invite la Compagnie de théâtre Suisse La Mouette.

LA PIÈCE

Au Québec, en novembre. Roland Fréchette part de Sherbrooke pour aller rechercher sa fille Cri-Cri vivant à Rimouski. Sur le chemin du retour, ils s’arrêtent pour la nuit dans un motel à Joly . Il parle, mais sa fille ne lui répond pas si ce n’est de temps en temps par un signe de tête… Pourquoi Cri-Cri est-elle effrayée et muette ? Comment en sont-ils arrivés à une telle situation ? Quel sera le résultat de cette confrontation ?

Le texte de Marie Laberge nous fait pénétrer dans l’intimité des retrouvailles entre un père et sa fille. Pas de cris ni de grandes envolées mélodramatiques mais un récit cru, chirurgical et qui donne une image glaçante de la victimisation d’un être proche et soi-disant aimé.

Écrite originellement en Québécois, la pièce est présentée ici dans la version française établie par Jacques de Decker.

Contexte historique et géographique : « L’Homme gris » se situe dans les années 70, à la sortie de la Révolution tranquille. Cette période de l’histoire du Québec (1959-1970) donne lieu à une réorientation de l’État québécois qui adopte les principes de l’État-providence, la mise en place d’une véritable séparation de l’Église catholique et de l’État, et la construction d’une nouvelle identité nationale québécoise. Pendant la Révolution tranquille la majorité francophone, jusque-là société catholique « tricotée serrée », délaisse la pratique religieuse. Le nombre d’enfants par famille diminue, les divorces augmentent et la révolution sexuelle fait son chemin au grand dam de l’institution catholique.

AUTEURE,
Marie Laberge

Écrivaine, auteure dramatique et comédienne, Marie Laberge étudie chez les Jésuites, puis s’initie à la danse avec Ludmilla Chiriaeff. Après des études en journalisme, qu’elle abandonne en 1970, elle se consacre aux activités théâtrales et entre au Conservatoire d’art dramatique de Québec, où elle obtient un diplôme en 1975. Elle exerce son métier de comédienne à Québec avant d’aborder la mise en scène et l’enseignement en art dramatique.

Elle consacre par la suite la majeure partie de son temps à l’écriture dramatique. Elle a écrit plus d’une vingtaine de pièces de théâtre, toutes produites sur scène. Scénariste pour divers cinéastes, Marie Laberge a obtenu, en 1981, le deuxième prix, catégorie court métrage, de la Communauté radiophonique des programmes de langue française pour « Éva et Évelyne » et le Prix du Gouverneur général du Canada pour « C’était avant la guerre à l’Anse à Gilles ».

« L’Homme gris », lui a valu la croix de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres (France) en 1989.

www.marielaberge.com

LE METTEUR EN SCENE,

Alexandre Zanotti

Metteur en scène depuis plus de 30 ans.

Depuis 20 ans en Haute Savoie auprès de MJC et de différentes écoles.

Collaboration depuis plus 5 ans avec l’Opéra Studio de Genève et enfin président et membre fondateur de La Troupalex, compagnie amateur de la Haute Savoie sélectionnée à de nombreux festivals (Châtillon-sur- Chalaronne, Narbonne, Villers les Nancy, Crissier (CH), Annecy, Albertville…)

http://alexandrezanotti.com

Note d’intention :

Les histoires entre parents et enfants sont légion au théâtre. Marie Laberge rajoute sa pierre à l’édifice avec son homme gris .Un homme que l’on voit, mais que l’on ne regarde pas. On l’aperçoit, mais on ne le remarque pas. Situation inextricable entre deux êtres en mal de communication, de compréhension et d’amour.

LES COMÉDIENS

Françoise Aufauvre

 

Jean-Pierre Durieux

La Mouette 11055

Née d’une longue tradition d’échanges artistiques et des rencontres de ses fondateurs avec des artistes et pédagogues de tous pays, la Mouette 11055 a pour objectif de mettre en place des projets internationaux de théâtre, de transmettre et enseigner le théâtre, et de produire des spectacles de théâtre favorisant le dialogue interculturel et intergénérationnel. Son répertoire s’articule autour de textes mettant en question le rapport de l’individu à la famille et à la société.

Pour la compagnie, la pratique artistique est une nécessité imprescriptible de chaque être humain, un chemin vers l’ouverture aux autres et au monde pour lutter contre les exclusions et les discriminations, développer la solidarité et permettre l’intégration. Depuis sa création, la Mouette a mené des actions en Argentine et en France mais aussi dans d’autres pays, suscitant la rencontre d’artistes argentins, français, suisses, québécois, polonais, italiens, allemands, togolais, palestiniens, marocains, russes, suisses, belges.

La Mouette 11055 organise ses actions autour de 4 axes pédagogiques et artistiques :
– l’enseignement du théâtre par des cours réguliers et des stages ponctuels réalisés en France et dans les pays partenaires.
– l’organisation d’échanges et particulièrement les Théâtrades, rencontres internationales de jeunes co- médiens
– les actions favorisant la pratique artistique de personnes en situation d’isolement ou de handicap
– les productions de spectacles